La couverture retraite au Maroc concerne la population des salariés. Elle est assurée par 5 régimes de retraites à caractère général:

Les indicateurs démographiques et financiers de ce secteur au titre de l’exercice 2015 se présentent comme suit :

Réforme du secteur de la retraite :

Les pouvoirs publics se sont engagés depuis plusieurs années dans un processus de réforme globale du secteur de la retraite dans le cadre de la Commission nationale (à composition tripartite : Gouvernement-Syndicats-Patronat) présidée par le Chef du Gouvernement. Cette commission a validé un schéma de réforme basé sur deux axes :

  • le système à deux pôles comme cadre général pour la réforme globale du secteur qui repose sur la création d’un pôle pour le secteur public et d’un pôle pour le secteur privé (qui doit assurer l’extension de la couverture aux non-salariés) ;
  • la réforme paramétrique urgente du régime de pensions civiles.

S’agissant du 2ème axe, des projets de lois portant réforme du régime de pensions civiles ont été adoptés par le parlement et publiées au Bulletin Officiel en date du 30 aout 2016. Cette réforme repose essentiellement sur les mesures suivantes :

  • Relèvement progressif de l’âge de la retraite à 63 ans à raison de 6 mois par an à compter du 1ier janvier 2017 ;
  • Augmentation sur 4 ans du taux de cotisation de 20 à 28% ;
  • Élargissement de l’assiette de liquidation des pensions à la moyenne des salaires des 8 dernières années de service  effectif ;
  • Révision  du taux d’annuité de 2,5 à 2 % pour les droits futurs liquidés à l’âge légal de la retraite et de 2 à 1,5% pour les retraites anticipées à compter du 1ier janvier 2017;
  • Relèvement du montant de la pension minimum de 1000 à 1200 en 2016, 1350 en 2017 et 1500 dirhams par mois en 2018.

Deux autres projets de lois ont été également adoptés visant le relèvement du montant de la pension minimum de 1000 à 1500 DH par mois pour les affiliés du Régime de pensions militaires et du Régime collectif d’allocation de retraite.

Par ailleurs, il importe de signaler que les régimes de retraite ne couvrent que 37% de la population active occupée ce qui pose la problématique de l’extension de la couverture retraite aux catégories des non-salariés au cœur des objectifs de la réforme du secteur de la retraite. Ce taux devrait s’améliorer avec l’adoption du projet de loi n° 99-15, en cours d’approbation, qui vise la mise en place d’un régime de retraite obligatoire pour les non-salariés.